La bibliothèque du château d'Oron

Oron la bibliothèque

Photos à 360 degrés par Scenicview

Voici la pièce maîtresse de ce château : la bibliothèque. Cette bibliothèque a été installée dans l'ancienne salle des chevaliers, le plafond à caissons date du début du 15è siècle et l'épaisseur du mur de plus de trois mètres rappelle que le château est une ancienne forteresse.

Pourquoi y a-t-il une telle bibliothèque dans un château moyenâgeux perdu dans la campagne?
On peut résumer l'histoire ainsi: une jeune princesse polonaise Helena Apolonia Massalska (9 février 1763 - 15 octobre 1815), nièce de l'archevêque de Vilna, a reçu une éducation avec la haute noblesse française à Paris, à l'Abbaye au Bois. Le 29 juillet 1779, à Versailles, âgée de 16 ans, elle épouse Charles Antoine de Ligne, âgé de 21 ans, fils de Charles Joseph de Ligne, un des princes les plus connu d'Europe. Hélène Masalska a appris au cours de ses études à aimer les livres et elle en a acheté de plus en plus. Le mariage va de plus en plus mal. Hélène part pour Varsovie, où elle rencontre un prince polonais Vincent (Wincenty) Potocky (né en 1749), dont elle tombe éperdument amoureuse. Elle quitte son mari. Elle venait pourtant d'avoir une fille, Sidonie (8 décembre 1786 - 14 mai 1828), qui sera élevée par ses grands parents. Hélène reste avec le prince Potocky en Pologne, ils ne peuvent pas se marier, car elle l'est toujours avec le Prince de Ligne et Vincent Potocky l'est également de son côté. Ils cherchent à annuler leur mariage. Les malheurs de la guerre font que le prince de Ligne est tué le 14 septembre 1792 par un boulet français au cours de la campagne de l’Argonne, ce qui fait qu'Hélène est alors libre. Vincent Potocky obtient alors l'annulation de son mariage après avoir vaincu toutes les oppositions familiales.

Hélène de Ligne devient alors Hélène Potocka et ils vont mener une existence mouvementée, mais peu à peu le prince s'absente aussi pris par ses affaires et Hélène se retrouve souvent à Paris, au milieu de ses livres. En 1815, elle meurt et dans l'inventaire de son appartement, on trouve 20'000 romans et 20'000 ouvrages précieux.

Avant sa mort, elle a cherché un rapprochement avec la famille de Ligne et se réconcilie avec cette famille et sa fille Sidonie, qu'elle réussit à faire épouser par François (2 juillet 1788 - 15 janvier 1853), le fils de son mari Vincent Potocky. Ces enfants héritent de la fortune de leurs parents. Une grande partie des livres du château portent l'ex-libris de François Potocky.

Une biographie très détaillée de Hélène est disponible à la page : "La vie d'une princesse"

Quelques temps après, ils rejoignent un de leurs châteaux en Pologne, le château de Brody, actuellement en Ukraine, avec toute la bibliothèque.

oron

Le château de Brody au début du XXè siècle. Autres photos et histoire du château de Brody

Vers 1880 la bibliothèque Potocky est mise en vente. Et c'est là qu'entre en scène le châtelain d'Oron, M.Adolphe Gaiffe. M.Gaiffe se rend à Brody avec le prince de Sagan pour y acheter des livres.

Daniel Gaiffe, fils d'Adolphe, a ensuite eu des difficultés financières et s'est mis à vendre les livres précieux : collections originales, etc...On peut estimer qu'il a vendu 10'000 livres précieux.

En 1936, cette bibliothèque n'intéressait personne. Puis au cours des années, suite au classement complet, elle a révélé ses richesses. On y découvre une très grande quantité de romans du 18è siècle, romans uniques pour certains et forts rares pour d'autres. A côté de ces romans on trouve des livres de sciences, des récits de voyages, de médecine, des encyclopédies (par exemple: l'Encyclopédie de Diderot), des dictionnaires, etc...

 

Oron Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

Cette bibliothèque est entièrement classée par matières et par auteurs. Elle est ouverte aux chercheurs qui se consacrent essentiellement aux romans du 18ème siècle.

Cette bibliothèque est la plus importante bibliothèque privée du monde dans le genre romanesque du 18è (lire l'article).

Le catalogue est consultable par internet. Consulter le catalogue de la bibliothèque

|Home | châteaux du canton | châteaux suisses | entrée du château| page précédente | page suivante|

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles