La Tour Haldimand à Lausanne (auf deutsch)

Haldimand

en 2001

Haldimand

en 2005


Autres vues aériennes d'Ouchy

Haldimand Haldimand Haldimand

Au début du 19è siècle, le romantisme découvre le Moyen Age, l'Antiquité passe au second plan. Dans les tableaux ce ne sont plus que vieilles tours gothiques démantelées, abbayes envahies par l'herbe et la mousse souvent vues au clair de lune.Cet intérêt contribua à intéresser le public à l'archéologie et prépara la restauration de nombreux édifices abandonnés.

A Lausanne, il n'y avait pas de ruines. Vesr 1825, trois amis, l'Anglais Haldimand et les Lausannois Perdonnet et de Cerjat, organisèrent un concours d'architecture, dont le thème était la construction d'une tour ruinée, sur le terrain respectif de chacun des concurrents.

La palme devait être décernée à celui des trois qui aurait construit la ruine "factice" la mieux réussie.

On vit alors s'élever à l'est de Lausanne la tour Haldimand, à l'extrémité est du quai d'Ouchy, celle de Mon-Repos, derrière le Tribunal Fédéral, et celle de Rovéréaz dans la forêt du même nom.

Haldimand

La tour Haldimand obtint le premier prix. Au 19è, elle était baignée par le lac et de ce fait beaucoup plus pittoresque qu'aujourd'hui.

La tour a été entièrement restaurée en 2004:

Haldimand
Haldimand

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles