Ticino Tessin : Claro

Castello dei Magoria (auf deutsch )

Castello dei Magoria

Nous sommes mal renseignés sur les châteaux forts construits pendant le Moyen Age dans la Riviera, cette partie de la Léventine qui s'étend de Biasca à Arbedo. Selon les vestiges qu'on trouve encore à Osogna, Cresciano, Lodrino, Gnosca et Castione, il doit s'être agi d'ouvrages relativement modestes, ayant servi de centres à de petites seigneuries ou de demeures à des fonctionnaires seigneuriaux, ils ont probablement été abandonnés lorsque la vallée fut intégrée dans le territoire des Visconti de Milan. A Claro aussi, la situation demeure obscure. Composé de plusieurs fractions, dont le noyau remonte au Moyen Age, ce village s'étend, du côté gauche de la vallée, au-dessus d'un large cône de déjection. Il est prouvé que trois châteaux forts se dressaient dans la région de Claro (castalderia di Cortauro). Le lieu-dit de Torrazza, à l'ouest de Claro, semble de plus évoquer un quatrième ouvrage, mais on ignore où il se trouvait.
Les vestiges du château des Magoria - le plus septentrional des châteaux cités plus haut - se dressent sur une terrasse rocheuse marquante, au milieu d'un pâté de vieilles maisons appartenant à la fraction de Scubiago. Côté montagne, les obstacles d'approche ont tous disparu. Fait encore partie de l'ouvrage primitif la souche d'une tour d'habitation de plan carré pourvue d'une entrée surélevée, de meurtrières et de trous de cheminées. Son appareil consiste en pierres de taille disposées en couches régulières. Autrefois beaucoup plus élevée, cette construction a été rabattue ultérieurement jusqu'à la hauteur du deuxième étage.

Castello dei Magoria

Un mur d'enceinte protège la tour de Claro du côté de la montagne; c'est tout ce qu'il reste de la ceinture de murailles qui primitivement cernait tout l'éperon rocheux et dont on aperçoit encore, sur le versant dominant la vallée, quelques faibles traces. Un petit bâtiment adossé au côté intérieur de l'enceinte remonte à une phase de construction ultérieure, mais devrait malgré tout dater du Moyen Age. Les autres bâtiments sont tardifs. L'entrée en plein cintre pratiquée dans le mur d'enceinte doit son aspect actuel à des transformations intervenues à la fm du Moyen Age.
L'ouvrage de Claro, consistant en une tour d'habitation et un mur d'enceinte, a dû être construit vers la fin du XIIIe siècle. On en attribue l'édification aux Magoria, une branche des Capitanei de Locarno. La lignée des Magoria, proche parente des Orelli, se divisa en plusieurs branches et l'une d'entre elles, après avoir occupé le château de San Carpoforo, à Gnosca, alla s'installer à Claro. Tôt déjà, des liens seigneuriaux s'établirent entre les deux villages voisins, c'est pourquoi il est permis de supposer que le château des Magoria, à Claro, soit dès le XIlle siècle devenu le centre d'un ensemble de biens seigneuriaux. Un document atteste l'existence à Claro, en 1372, d'un membre de la maison des Magoria-Gnosca.
Lorsque la région passa sous la domination des Visconti, les Magoria offrirent leurs services à Milan. Dès la fin du XIVe siècle et pendant tout le XVe, des membres de cette famille furent magistrats et hommes de confiance milanais.

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

Grynau

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles