Fribourg : le château de Rue (auf deutsch)





Das Schloss in 1767 Herrliberger

Autres vues aériennes de Rue

La bourgade de Rue occupe une éminence de molasse, sur le flanc oriental de la vallée supérieure de la Broye. Comme c'est près d'ici que passait l'ancienne voie menant du lac Léman à Moudon et à Avenches et que bifurquait une route vers la vallée de la Glâne - elle gagna fortement en importance au Moyen Age - l'aménagement d'une place forte alla pour ainsi dire de soi.


Dans les documents, Rue apparaît pour la première fois en 1155, à titre de propriété d'une famille de la petite noblesse, vassale des comtes de Genevois. Date probablement encore de l'ouvrage du XIIe siècle la base de l'énorrne et solide donjon carré qui, du côté nord-est, le seul vulnérable, devait défendre l'accès au promontoire rocheux. Devant la tour, le fossé était enjambé par un pont-levis. La colline de molasse aux pentes escarpées était de son côté protégée par un mur d'enceinte et, à l'ouest, par une tour de défense, encore debout de nos jours. L'aire du château était occupée par des annexes d'habitation et de service. On n'en connaît toutefois pas la structure initiale.



Au XIIIe siècle, le modeste ouvrage de Rue fut impliqué dans les combats engagés par la maison de Savoie au nord du lac Léman. A deux reprises, il fut endommagé, le plus gravement en 1237, mais à chaque fois, on ne tarda pas à le reconstruire. C'est probablement à la date précitée, que le niveau de la cour fut surhaussée par des déblais.


Après l'invasion savoyarde, les sires de Rue continuèrent à résider dans leur forteresse ancestrale, mais cette fois-ci en qualité de ministériaux de la maison de Savoie. C'est au plus illustre représentant des comtes savoyards, Pierre II, qu'on doit la fondation du petit bourg de Rue, construit en contrebas du château, côté sud, mais encore à l'intérieur de ses murs d'enceinte. Remontent à l'époque savoyarde les cinq vastes caves du bâtiment baillival tardif. Voûtées en berceau, elles sont partiellement creusées dans le roc. Le bâtiment lui-même, érigé à l'extrémité de l'éperon rocheux, ne vit le jour qu'au XVIIe siècle.

Dans la cour intérieure

Depuis le château

Le Moléson depuis le château

Le sommet du puits

Marqué par une tour d'escalier massive, de plan carré, c'est un fort bel édifice de style Renaissance tardif. Après s'être emparée de Rue pendant les guerres de Bourgogne, Fribourg en prit définitivement possession en 1536. Elle fit reconstruire quelques-unes des plus importantes bâtisses de l'ouvrage après 1618, notamment celle qui devint le siège baillival, la grange adossée au donjon et le portail.

De son côté, le mur d'enceinte fut renforcé par quelques tourelles rondes baroques. Ce sont ces constructions qui, avec un puits, installé en 1735 seulement, et plusieurs éléments moyenâgeux, caractérisent l'architecture et le style de l'ouvrage actuel.

Au-dessus du portail principal

Propriété de l'Etat fribourgeois pendant environ trois siècles, le château de Rue a passé au XIXe siècle aux mains de particuliers.

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles