Zurich Château de Laufen - Chutes du Rhin (auf deutsch)




Autres vues aériennes de Laufen




(Photos aériennes des Chutes du Rhin: Laufen ou Neuhausen ) Laufen en 1830 par Bleuler

LAUFEN ou LAUFFEN

Ancien nom de la chute du Rhin. Ou distinguait l'Ober et l'Unter Laufen; le premier désignait les rapides près de Schaffhouse, ceux qu'on appelle les Lächen, le second, la chute même. Le nom de Laufen fut ensuite donné aux établissements industriels, c'est-à-dire aux forges et au moulin de Lauffen. Aujourd'hui, ce nom a vieilli. Il n'est plus guère employé que pour désigner la région de la chute du Rhin et de la partie inférieure du village de Neuhausen, et cela sous la forme de " Im Laufen unten ".




Château près de la chute du Rhin et ancien bailliage zurichois. Le nom se rapporte à la chute appelée Laufen jusqu'à l'époque moderne. En 1123, castrum... Loyfen en 1259, Loufin dès 858, l'en-droit s'appelait Loufen. Monnaies gauloises trouvailles romaines.

- Vers le milieu du IXe s., Laufen était avec ses environs la propriété de Wolven, qui se le réserva expressément lors de ses donations au couvent de Rheinau en 858. En 1155, le domaine et I'église appartenaient en alleu à l'église-cathédrale de Constance le couvent d'Allerheiligen de Schaffhouse y avait aussi des biens en 1189. Les barons de Tengen vendirent en 1290 à ceux d'Urzach le château et I'avouerie de Laufen ; celle-ci paraît avoir été longtemps détachée du château. Heinrich von Urzach institua une chapellenie pour la chapelle du château en 1349. A son décès en 1361, le château et l'avouerie passèrent aux Ammann de Mörlen, aux Am Stad et aux Fülach; ces derniers habitèrent un siècle à Laufen.

Le duc Albert s'empara du château en 1449, mais il fut repris par ceux de Schaffhouse on 1450. Zurich ayant accordé la combourgeoisie aux Fulach en 1455. Le château devint pour la ville maison ouverte. La seigneurie lui fut vendue le 14 janvier 1544 pour 7200 florins ; elle fut transformée en bail-liage, et le château fut fortifié par l'ingénieur Nöggi. Il se maintint en cet état durant trois siècles.



Lorsque le bailliage fut supprimé et rattaché au district de Benken sous la république helvétique, le château fut affermé en 1804 au major Wipf de Marthalen, préfet de district, en 1832 au paysagiste Louis Bleuler, qui l'acheta en 1845. Il enleva beaucoup à l'édifice de son ancien caractère. En 1928, il appartenait à des descendantes de la famille Wegenstein.

Heerliberger 18e

La seigneurie et le bailliage zurichois comprenaient les bailliages de Laufen, Dachsen et Benken. On appelait le bailliage de Laufen Uhwieseramt, parce qu'il comprenait les villages d'Uhwiesen, Feuerthalen, Flurlingen et Langwiesen. Le bailliage de Dachsen passa à Zurich en 1544 avec Laufen, tandis que Benken, qui relevait de Rheinau, avait déjà été acquis par la ville trois ans auparavant et fut alors rattaché à la seigneurie de Laufen

Extrait du dictionnaire géographique de la Suisse Attinger frères, éditeurs, Neuchâtel 1928
 

Les Chutes du Rhin

Ce château est actuellement propriété du canton de Zürich qui met en gérance le restaurant ainsi que le magasin de souvenir et guichet de droit d'entrée. Il y a également une auberge de Jeunesse. (Photos aériennes des Chutes du Rhin: Laufen ou Neuhausen )

Bibliographie

Home | châteaux suisses| châteaux du canton

swisscastles

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles