Ticino Tessin : Malvaglia

Casa dei Pagani (auf deutsch)

Casa dei Pagani

Parmi les énigmatiques châteaux rupestres du val Blenio et de la Léventine, l'ouvrage de Malvaglia est l'un des plus difficilement accessibles. De l'étroit promontoire rocheux sur lequel a été construit ce châtelet, juste au-dessus d'un abîme vertical, la vue s'étend de la sortie des gorges de l'Orno au village échelonné de Malvaglia. Pour parvenir à l'intérieur de l'ouvrage, il faut, en une escalade périlleuse, venir à bout d'une pente rocheuse à pic. Au Moyen Age, lorsque le château était habité, son accès était facilité par des gradins de pierre et des passerelles en bois.

Des recherches archéologiques poussées et fécondes entreprises entre 1975 et 1978 à l'intérieur de l'ouvrage ont permis de faire d'importantes découvertes, qui non seulement ont fourni d'intéressantes données sur la casa dei pagani elle-même, mais aussi d'éclaircir bien des questions relatives à tout le groupe des mystérieux et légendaires châteaux rupestres tessinois. Les recherches portant sur la construction de Malvagila ont révélé que cet ouvrage a dû comprendre un corps de logis allongé et deux traverses avancées empêchant toute attaque ennemie venant du côté arrière, donc de celui qui donne sur le haut du ravin. Le corps de logis se dressait sur un socle massif de quinze mètres de long et de trois de large. Le côté étroit tourné vers l'ouest consistait en un solide mur arrondi, atteignant le pan du rocher qui le surplombait. C'est dans ce mur qu'avait été percée la porte d'entrée. Les trois autres côtés du bâtiment - il comptait trois étages et, à l'arrière, s'adossait contre le rocher - étaient en bois. On a découvert sur le rocher les traces de nombreux travaux, en particulier des trous de boulins et de poteaux de formes diverses, ils ont servi comme supports soit pour des planchers intermédiaires en bois, soit pour les échafaudages installés lorsque fut construit le château. Les joints découverts dans les murs et les différences constatées, au cours des recherches, dans la composition du mortier montrent qu'il y a eu plusieurs phases de construction. Le château a donc dû être occupé pendant une assez longue période. Enfin, certaines modifications architecturales tardives laissent à penser que la casa dei pagani de Malvaglia a perdu, quelque temps avant d'être abandonnée, son caractère défensif pour ne plus servir que de paisible demeure.

Casa dei Pagani

On peut dire des petits objets mis au jour à l'intérieur de l'ouvrage qu'ils font véritablement sensation. Le toit protecteur que représentait le rocher, de même que le mur ouest retenant la pluie avaient créé une telle sécheresse de la mince couche de terre recouvrant le socle que même des objets travaillés dans un matériau fragile se sont conservés et ont pu être recueillis sans subir de dommages. Parmi les objets de bois, nous citerons en particulier, outre les éléments de construction, des récipients de formes diverses; avec des fragments de cuir et de matières textiles, ils peuvent être considérés comme des raretés de tout premier ordre. La position sociale élevée dont jouissaient les habitants du château est attestée par une série d'objets en métal, par des traits de flèches, des bijoux, des pièces de monnaie et une balance de précision. Découverte plutôt inattendue, celle de clous à ferrer et de fragments de fers à cheval. Ils prouvent qu'au Moyen Age, l'accès au petit château rupestre était plus aisé qu'aujourd'hui. Signes de la vie de tous les jours, des débris de récipients en stéatite et de vaisselle de terre. Ils furent trouvés près d'un âtre ménagé à même le sol, non loin de l'entrée, et qui sans doute servit aussi bien à chauffer la salle qu'à cuire les aliments.

Bien des choses découvertes ont fourni de précieux renseignements sur les différentes périodes qui ont marqué cet ouvrage. Les traits de flèches les plus anciens remontent au XIe siècle, les plus récents objets susceptibles d'être datés à la fin du XIVe siècle et au début du XVe. Les pièces de monnaie dont il fut possible de déterminer l'âge ont été frappées entre 1150 et 1300 et le fragment d'un document en parchemin encore lisible, une pièce d'une valeur inestimable, porte la date du 1er septembre 1308. L'ensemble des petits objets misau jour prouve de façon concluante que le château de Malvaglia remonte au haut et au bas Moyen  Age. Nous manquons malheureusement de renseignements écrits sur cet ouvrage, de sorte que ses constructeurs et ses habitants nous demeurent pour le moment inconnus. L'importante église paroissiale, citée au XIIIe siècle déjà dans un document, le rôle que joua le village en tant qu'étape du passage fort fréquenté du Lukmanier et les assemblées que les gens de la vallée tenaient régulièrement à Malvaglia nous permettent de supposer que cette région fut un jour un district seigneurial ou administratif et que son centre se trouvait à la casa dei pagani.

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

Grynau

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles