Les Grisons :
Château Mesocco (auf deutsch)

mesocco
mesocco

mesocco
mesocco
mesocco

Au début du moyen âge, vers le VII siècle, un château-église était construit sur cette colline. Des traces suggèrent d’ailleurs que cet endroit - il avait l’intérêt d’être facile à défendre - était déjà peuplé aux temps préhistoriques. Le château-église était constitué d’une église dédiée à Saint Carpophore, d’un cimetière et d’un mur d’enceinte destiné à servir de refuge à la population en temps de guerre.

mesocco
mesocco
mesocco
mesocco

Vers l’an 1000, le site fut transformé en château retranché et au cours de ce siècle, l’église Saint-Carpophore fût à son tour remanié en campanile. Lors des siècles suivants la puissance du château s’accroissant, on construisit un monumental donjon (XII siècle), un mur d’enceinte renforcé, un premier corps de logis (XIII siècle) et plusieurs autres infrastructures. Les annexes devinrent telles que presque tout l’espace disponible fut utilisé par les châtelains. C’est ainsi que l’on abandonna peu à peu la première vocation du château, à savoir celle de servir de refuge à la population.

mesocco
mesocco
mesocco
mesocco

Les premières traces de la noblesse locale apparaissent au XII siècle avec la montée en puissance d’une famille locale; les barons de Sax Misox. Leur essor commença au XIII siècle lorsque qu’ils purent jouir d’une souveraineté territoriale autonome sur le val Mesolcina  et ses différents châteaux (notamment ceux de Norantola, Fiorenzana, Santa Maria di Calanza et San Vittore). A la fin de ce même XIII siècle, leur pouvoir s’étendait au-delà du col du San Bernardino, ce qui ne manqua pas de les entraîner dans plusieurs conflits en Rhétie. En 1380 et par le jeu des alliances, les Sax devinrent même les héritiers des barons de Belmont dont les terres se situaient entre Flims et Ilanz (Oberland grison). L’âge d’or proprement dit des Sax Misox fut atteint vers la fin du XIV siècle après l’élévation d’Albert de Sax au rang de comte. Celui-ci ira jusqu’à s’emparer (provisoirement) de Blenio et surtout de Bellinzone.

mesocco
mesocco
mesocco
mesocco

L’assassinat d’Albert en 1406 annonça toutefois la lente décadence qu’allaient subir les comtes de Sax. En effet, les tensions qui opposaient le duc de Milan et les cantons de la Suisse centrale ainsi que le désir d’émancipation de la population soutenue par la Ligue Grise contribuèrent au lent déclin de la puissance des Sax. Un traité signé en 1479 par les Sax et la Ligue Grise, permit au comte Johann Peter de Sax de repousser une sérieuse offensive du duc de Milan. Néanmoins, voyant son empire chuter, Johann Peter dû se résoudre à vendre son domaine. Le duc de Milan renonça de s’y intéresser directement mais il envoya un allié ; Giacomo Trivulzio. Ce fut lui qui finalement fit l’acquisition du château en 1480, ce qui provoqua des troubles entre la population locale (ne voulant pas se soumettre), le comte de Sax (insatisfait du prix) et Trivulzio. C’est finalement l’intervention arbitrale des confédérés en 1481 qui apaisa les esprits.

mesocco
mesocco
mesocco

Le château de Mesocco connut alors encore quelques heures de gloire quand Giacomo Trivulzio entreprit de faire de lui un ouvrage inattaquable. En 1496, le château fût équipé de canons et servit à plusieurs reprises lors de la guerre de Souabe en 1499.
En 1526, les Grisons démantelèrent le château malgré l’objection des confédérés et déplacèrent l’administration seigneuriale au palazzo Trivulzio à Roveredo. Depuis, le château est demeuré en ruines. 

mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco
mesocco

Mesocco par Benz en 1835 (graphica-antiqua.ch)

mesocco

Mesocco par Fesca en 1860 (graphica-antiqua.ch)

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

swisscastles

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles