Les Grisons :
Château Campell (auf deutsch)

Description

A l'endroit où l'Albula quitte l'étroite gorge de Schin pour s'unir au Rhin antérieur, on voit se dresser sur un éperon rocheux escarpé, haut au-dessus de la rivière, les ruines de Campell ou Campi. Elles se trouvent au bord d'un replat de terrain, sur lequel s'étendaient autrefois les terres du château. Le groupe de maisons proche des ruines occupe probablement l'endroit où avaient été construits les communs. Cet ouvrage doit son aspect actuel à des remaniements entrepris aux XVIe et XVIIe siècles, des travaux qui lui ont beaucoup enlevé de son caractère défensif initial. Ce qui se remarque en particulier dans la partie ouest, où les grandes baies de fenêtre rappellent plutôt un manoir patricien qu'un château fort féodal. Ce sont la tour et l'aile orientale qui ont conservé le plus de leur substance originale moyenâgeuse. L'aile occidentale, quant à elle, située devant la tour, face au fossé, consiste en un complexe de bâtiments issu de plusieurs phases de construction et bâti sur une ancienne enceinte peu élevée. Différents joints encore visibles dans la maçonnerie indiquent clairement l'étagement. Au pied de la tour, une porte intérieure agrémentée d'un arc en plein cintre donne accès à l'aile orientale de l'ouvrage qui, lui, comprend une cour et un bâtiment d'habitation divisé transversalement. La partie la plus importante de l'ouvrage, c'est le donjon dressé au centre du site. Il a lui aussi été remanié à plus d'une reprise à l'intérieur, mais dans l'ensemble, il a gardé son profil moyenâgeux.



Adrian Michael


Histoire

On ne possède aucune donnée précise sur l'âge de l'ouvrage de Campell. Ses éléments les plus anciens doivent dater de la première moitié du XIIIe siècle. Les premières mentions directes n'apparaissent que dans des documents du XVe siècle. Ses constructeurs furent vraisemblablement les barons de Campell cités par les documents au XIIIe siècle. Ils semblent avoir possédé des biens dans le haut du Domleschg. On ignore toutefois quel fut le destin de cette farnille.

Campell a dû être soumis à la suzeraineté épiscopale au début du XVe siècle, car même s'il ne figure pas dans le registre des biens épiscopaux de 1410, des documents attestent que I'évêque inféoda à cette époque la forteresse aux barons de SchauensteinEhrenfels. Vers le milieu du XVe siècle, ce fief fut transmis à la famille des Ringg, qui possédait des terres dans la région. Il revint aux Schauenstein vers 1500. Par la suite, plusieurs autres familles du patriciat grison siégèrent à Campell et c'est alors que le château médiéval semble avoir été transformé en un élégant manoir. Vers 1700, il n'était plus habité, mais se trouvait encore en assez bon état. C'est au cours du XVIIIe siècle qu'il cornmença à se délabrer.




Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

swisscastles

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles