Bern: Le château de Trachselwald (auf deutsch)

trachselwald
trachselwald
trachselwald
trachselwald

Vues aériennes du château et de Trachselwald

trachselwald trachselwald
trachselwald

Dans la région de l'Emmental, seuls deux châteaux médiévaux ont subsisté presque intacts jusqu'à nos jours (Summiswald et Trachselwald)

trachselwald trachselwald trachselwald

trachselwald

Il est possible que la famille de Trachselwald ait tout d'abord vécu dans une motte construite au sommet du Münneberg, de l'autre côté de la vallée. On ne sait pas à quel moment ils choisirent l'emplacement de leur château définitif, Les robustes murs du donjon et de l'enceinte, dont l'appareil consiste en bossages de tuf, semblent toutefois indiquer que ce fut peu avant ou peu après 1200. Quant au château des seigneurs de Brandis, vraisemblablement construit à la même époque et mentionné pour la première fois en 1250 dans un document, il se trouvait un peu plus bas dans la vallée de l'Emme, non loin de Lützelflüh. Beaucoup plus en amont, près de la ligne de partage des eaux, c'est une colline escarpée qu'avaient choisie les barons de Signau pour établir leur résidence. Si quelques vestiges du château d'Alt-Signau nous sont restés, notamment ceux d'une tour maçonnée, on ne trouve que peu de traces du second ouvrage de cette famille, Neu-Signau, construit au XIVe siècle sur un éperon de brèche, de l'autre côté de la vallée.

trachselwald

La cour intérieure

trachselwald trachselwald

Vue sur le village de Trachselwald

trachselwald

Lorsque, au XIVe siècle, le pouvoir des Neu-Kybourg s'effrita de plus en plus, la petite noblesse de l'Emmental, placée entre deux partis animés du même esprit de conquête - les Habsbourg à l'est et Berne à l'ouest - chercha à maintenir aussi bien que possible sa position. Après être sortie vainqueur de la guerre de Berthoud (1382) et de la bataille de Sempach (1386), Berne l'emporta. Le château et la seigneurie de Trachselwald, qui entre-temps avaient passé entre les mains des barons de Rüti, puis de ceux de Sumiswald, tombèrent sous la férule bernoise. C'est en 1408 que la ville en fit définitivement l'acquisition. Les seigneuries de Signau et de Brandis échurent elles aussi à Berne, mais demeurèrent encore pendant un certain temps propriétés privées. Les trois châteaux devinrent sièges baillivaux, Trachselwald en 1408, Signau en 1529 et Brandis en 1607. Seul a subsisté celui de Trachselwald, même s'il a été complètement pillé en 1798. Au XIXe siècle, il devint le siège de l'administration et du tribunal du district du même nom. Le château de Brandis fut détruit par un incendie et celui de Signau vendu aux enchères et plus tard démoli.

trachselwald

L'ouvrage de Trachselwald est ainsi l'unique témoin de l'histoire de la vallée supérieure de l'Emme à l'époque féodale. Seuls rappellent toutefois le Moyen Age l'imposant donjon carré érigé dans le secteur est de la cour, à un endroit particulièrement vulnérable, et le mur d'enceinte au tracé elliptique. Les assises du corps de logis renferment de leur côté un tronçon de l'enceinte. Ce bâtiment a sans doute été construit en même temps que la tour, mais il fut agrandi plus tard et vint alors s'encastrer dans le mur d'enceinte. Le donjon et le corps de logis, ce dernier étant marqué par son toit élevé et par l'arrangement baroque de ses fenêtres, sont les éléments les plus remarquables de la forteresse de Trachselwald. Comme dans les châteaux du même genre, on accédait à la tour par une porte surélevée,. condamnée depuis fort longtemps. Les étages supérieurs furent tout d'abord éclairés par d'étroits jours, l'une des caractéristiques de l'architecture romane des châteaux forts, puis, un certain temps, par de plus grandes baies, qui un jour furent elles aussi murées. Habitables, les étages du haut étaient reliés par un escalier en colimaçon à la plate-forme, où l'on voit les amorces de quelques créneaux et quatre tourelles d'angle. Le toit date de 1571. Enfin, signalons encore la prison aménagée dans le socle de la tour. Si le crépi de ses parois date de l'époque romane, l'entrée pratiquée dans la muraille est, elle, tardive.
La plupart des autres éléments architecturaux datent de la période baillivale, avant tout des XVIIe et XVIIIe siècles. C'est à cette époque que le corps de logis acquit sa silhouette actuelle. La tour d'escalier orientée vers la cour - on remarquera son étage supérieur à colombage et son comble pyramidal - fut érigée en 1641, le grenier en 1683. En 1751, on aménagea une nouvelle entrée et, juste avant ou après, un charmant jardin à la française. Même si ses murs avancés et ses fossés ont disparu, le château de Trachselwald demeure le remarquable exemple d'un petit ouvrage féodal qui peu à peu a été agrandi et transformé en bâtiment d'habitation et d'administration.

trachselwald

Vers 1930

A l'intérieur de l'église de Trachselwald, plusieurs monuments funéraires rappellent la mémoire des anciens occupants du château:

trachselwald trachselwald
trachselwald trachselwald

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles