Bern: Le château de Laupen (auf deutsch)

laupen
Laupen

Autres vues aériennes de Laupen

La région où les plateaux de molasse de l'Uechtland et du Forst s'abaissent où la Sarine et la Singine sortent de leurs étroites vallées pour s'unir en un cours commun, s'est de tout temps prêtée à l'aménagement d'un passage fluvial. A l'époque où les villes de Berne et de Fribourg n'existaient pas encore et où le pont proche de Neuenegg n'avait que peu d'importance, la route menant de la Broye au bassin moyen de l'Aar et à la Haute-Argovie jouait, elle, un rôle non négligeable. Les Romains déjà l'utilisèrent pour se rendre d'Avenches à la colonie qu'ils avaient fondée sur la presqu'île de l'Enge, près de Berne. Non loin de Laupen, la rivière était aisément franchissable et l'accès au plateau du Forst facile. Et juste à cet endroit se trouvait un éperon rocheux dominant la rivière, un belvédère convenant des mieux à l'établissement d'un poste de guet et de défense.

laupen
laupen

laupen
laupen

Laupen joua donc un rôle stratégique important bien avant l'apparition des ducs de Zaehringen. Le château remonte à l'époque du royaume de Haute-Bourgogne et figure parmi les plus anciens ensembles défensifs du canton de Berne conservés jusqu'à nos jours. En 1014, Rodolphe III, roi de Bourgogne, signa à Laupen un document dans lequel il est pour la première fois fait mention d'un château. Etait-ce un ouvrage en bois? Les murs du corps de logis et du donjon en grande partie démoli en 1760 ont-ils été dressés au XIe siècle? Ce serait exceptionnel pour notre région.

laupen
laupen
laupen
laupen

A la disparition du royaume de Bourgogne, le château obtint l'immédiateté. Plusieurs familles nobles l'habitèrent, parmi elles une lignée comtale qui adopta son nom et qui, au début, réussit à s'affirmer face aux ducs de Zaehringen, dont l'influence ne cessait de s'accroître. S'étant ralliés à la noblesse bourguignonne lorsque celle-ci s'éleva contre les ducs, les comtes de Laupen subirent sa défaite. Les plans stratégiques des ducs Berthold IV et Berthold V donnèrent naissance à une ligne fort bien conçue de fortifications le long du cours inférieur de la Sarine. Une forteresse fut construite au-dessus du confluent de cette rivière avec l'Aar, celle d'Oltingen. A environ une lieue, un second ouvrage fut érigé, sans doute aussi par les Zaehringen, en amont d'Oltingen, aux abords de l'étranglement d'une route très fréquentée. Sous le règne des comtes de Savoie, cette forteresse fut complétée par une bourgade. Situé cinq kilomètres plus au sud, le château de Laupen fut transformé en une véritable forteresse. Il était lui aussi lié à une petite ville, fortifiée depuis 1200 environ; ses remparts ne furent probablement érigés qu'au cours du XIIIe siècle.

laupen
laupen
laupen

C'est sous le règne des Zaehringen que le château de Laupen acquit son profil actuel. Sur son éperon rocheux, il s'étendait, et s'étend aujourd'hui encore, sur une longueur de quelque 130 mètres; à l'arrière, c'est-à-dire vers l'est, il atteint une largeur de 40 mètres.

Depuis 1770, une tonnelle surmonte le socle, épais de trois mètres, du mur intérieur. Précédant la porte intérieure, le donjon, principale tour de guet, se trouvait au nord de l'ouvrage. Il a fallu, au XVIIIe siècle, démolir son sommet, le fond rocheux s'étant révélé trop peu solide pour supporter tout le poids de la tour. Vers le sud, au-delà de la cour, l'imposant corps de logis confère à l'ouvrage un remarquable profil. Ce bâtiment comprend notamment la salle des chevaliers. Côté ouest, le mur longe le château, poursuit son chemin et se termine en pointe. C'est à cet endroit que se dresse une tour probablement très vieille, dont l'aspect est plus imposant encore lorsqu'on la contemple de la bourgade ou du pont de la Singine. Refaite au XVIIe siècle, elle a servi de prison, d'où son nom de "tour des prisons".

laupen
laupen
laupen
laupen
laupen

Le château de Laupen ne doit guère avoir perdu de l'air médiéval qu'il avait à l'époque des Zaehringen et à celle qui suivit. Convoitée par les Kybourg, les Habsbourg et les Savoyards, la bourgade de Laupen fut au XIIIe siècle déjà le théâtre de nombreux combats. Un certain temps, elle fut administrée par des baillis impériaux. La domination de la noblesse prit fin en 1324, lorsque le château et la ville passèrent à Berne. C'est à ce moment que Laupen connut la période la plus critique de son histoire. Après s'être alliés, les comtes et les barons de Romandie formèrent une figue avec Fribourg, alors entre les mains des Habsbourg, et déclarèrent la guerre à Berne. En 1339, ils mirent le siège devant la ville. Ce fut le prélude à la mémorable bataille de Laupen. Soutenus par les Waldstätten et par Soleure, les Bernois, aux ordres de Rodolphe d'Erlach, battirent les assaillants, numériquement beaucoup plus forts, sur la hauteur de Bramberg, le 21 juin. Les dégâts subis par le château et la ville purent être réparés.

laupen
laupen
laupen
laupen

Depuis cette date, Laupen appartint à Berne, qui en fit le centre de son premier bailliage. Peu à peu, l'ouvrage fut rendu plus confortable. Un escalier montant directement de la ville au château fut aménagé; il est couvert depuis la fin du XVIe siècle. Entre 1645 et 1650, les écuries basses et diverses remises à outils qui occupaient la partie septentrionale de la cour furent démolies, en même temps qu'un tronçon du mur d'enceinte; un "nouveau château", un bâtiment administratif de belle apparence, fut érigé sur leur emplacement. Il servit également de demeure aux baillis bernois. Une tour d'escalier octogonale coiffée d'un comble bombé, témoin de l'époque baroque, y donnait accès.

laupen

Jusqu'en 2007, le château de Laupen abrite la préfecture et le tribunal du district. Ses locaux ont fait l'objet de travaux de restauration entrepris avec autant de soin que ceux qui ont permis de remettre en état d'autres châteaux administratifs bernois.

Bibliographie

Home | châteaux du canton | châteaux suisses

©Les châteaux suisses. Die Schweizer Schlösser. The Swiss Castles